1
nov

1er novembre

Voilà un jour souvent tristounet.  Le temps est maussade, et le souvenir de nos disparus est parfois pesant.  Et si vous alliez au cimetière comme durant votre enfance : le soir, lorsqu’il fait noir, cœur serré par l’angoisse des spectres que vous imaginiez à chaque coin de tombe.  Ensuite, buvez un verre… à la santé des vivants, tout en pensant aux défunts.

 

11 01 pt.jpg

Illustration Zélie

Texte Anaïs Valente